PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Journée mondiale de la liberté de la presse

En 2017, la Turquie est devenue le plus grand geôlier de journalistes au monde, le Président Erdogan portant personnellement plainte contre des opposants dans un certain nombre de cas.

3 mai 2017 - La liberté de la presse se détériore dans le monde entier et les journalistes et écrivains sont de plus en plus souvent harcelés, menacés, arrêtés, jugés et même tués. Face aux crises et aux conflits croissants, à la répression massive de la presse et des dissidents, au populisme et au nationalisme croissants, la liberté d'expression est en recul sur les cinq continents et la liberté de la presse n' a jamais été aussi menacée.

Le harcèlement juridique, le renforcement de la surveillance et la violence des acteurs étatiques et non étatiques à l'encontre des journalistes aggravent la situation dans de nombreux pays, qu'il s'agisse de ceux qui ont longtemps perpétré ce type de violations, comme la Chine, ou de systèmes d'oppression nouveaux et émergents, comme la Turquie - qui est aujourd'hui le plus grand geôlier de journalistes.

« C'est une grande tragédie que, à mesure que l'urgence pour nous de dénoncer les régimes oppressifs augmente, les restrictions à la liberté d'expression dans le monde entier augmentent elles aussi. Nous comptons parmi nos membres des dizaines d'écrivains qui sont actuellement derrière les barreaux et des centaines d'autres qui ont été victimes de menaces de mort, d'harcèlement et d'arrestations en raison de leur travail.  Il est impératif que nous continuions à lutter pour la sauvegarde de la liberté d'expression en tant que droit fondamental, et essentiel que nous le fassions ensemble », a déclaré Sahar Halaimzai, directrice des campagnes et de la communication de PEN International.

Cette année, PEN met l'accent sur les violations de la liberté de la presse dans six pays :

Chine - Le nombre d'écrivains détenus et emprisonnés en Chine est l'un des plus élevés du monde et compte au moins dix membres de l'ICPC. Lire davantage et agir ici. There is a link here at the end of each country.

Erythrée - En 2017, l'Erythrée continue d'être l'un des pires bourreaux d'écrivains et de voix dissidentes, méritant l'honneur douteux du pays le plus censuré du monde. Lire davantage et agir ici.

Iran - La censure de la presse écrite et des médias numériques reste fréquente chez les écrivains, journalistes, musiciens et artistes qui continuent à faire l'objet de harcèlement, de menaces ou d'arrestations. Lire davantage et agir ici.

Mexique - Le Mexique est l'un des pays les plus dangereux du monde pour les journalistes, avec au moins 83 écrivains et journalistes de la presse écrite tués depuis 2004; trois journalistes tués en mars 2017 seulement. Lire davantage et agir ici.

Russie - L'environnement de la liberté d'expression en Russie s'est considérablement détérioré ces dernières années; la violence à l'encontre des journalistes est fréquente et reste souvent impunie. Lire davantage et agir ici.

Turquie - La Turquie est actuellement l'objet d'une répression sans précédent contre la liberté d'expression: 173 médias sont fermés et plus de 150 journalistes et travailleurs des médias sont emprisonnés. Lire davantage et agir ici.

C'est une grande tragédie que, à mesure que l'urgence pour nous de dénoncer les régimes oppressifs s'accroît, les restrictions à la liberté d'expression dans le monde entier augmentent elles-aussi.

Sahar Halaimzai Sahar Halaimzai, Directrice des campagnes et de la communication, PEN International