PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Diffamation criminelle

Photo par PEN International

Depuis 2016, PEN International et les centres PEN en Afrique mènent une campagne ciblée pour abroger les lois sur la diffamation criminelle et l'insulte en Afrique, qui constituent un sérieux obstacle à la liberté d'expression sur tout le continent. Le projet, financé par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie (FNUD), a cherché à renforcer les capacités des écrivains par la formation et le mentorat afin qu'ils jouent un rôle de premier plan en tant qu'acteurs de la société civile pour plaider en faveur de l'abrogation de ces lois.  Les activités de plaidoyer aux niveaux national et régional, y compris à la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (CADHP) et au Parlement panafricain, ont été étayées par des recherches menées dans quatre pays - la Sierra Leone, l'Afrique du Sud, l'Ouganda et la Zambie - qui ont démontré l'impact de ces lois sur les écrivains cherchant à rendre compte de questions jugées sensibles par les détenteurs du pouvoir. Le projet a cherché à donner un nouvel élan aux initiatives existantes de la CADHP et d'autres ONG pour faire de la dépénalisation une étape cruciale dans la promotion de la liberté d'expression sur le continent.