PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Manifeste de Girona sur les droits linguistiques

Bruno Martins

Élaboré par le Comité pour les droits de traduction et de linguistique, le Manifeste de Gérone est un document en dix points destiné à être traduit et largement diffusé comme un outil pour défendre la diversité linguistique dans le monde. À le 77ème Congrès annuel de PEN International l’Assemblée générale a approuvé le Manifeste.

Les membres de PEN ont traduit le Manifeste en différentes langues; nous vous encourageons à le traduire dans votre propre et poursuivre la sensibilisation sur la nécessité de protéger et de promouvoir la diversité linguistique.

1. La diversité linguistique est un héritage universel qui doit être
valorisé et protégé.
2. Le respect de toutes les langues et de toutes les cultures est fondamental
à la construction et au maintien du dialogue et de la paix dans le monde.
3. Tous les individus apprennent à parler au cœur d’une communauté qui leur
donne la vie, la langue, la culture et l’identité.
4. Les différentes langues et les différentes façons de parler ne sont pas
seulement des moyens de communication; ce sont aussi le milieu dans lequel
les humains grandissent et les cultures sont construites.
5. Chaque communauté linguistique a le droit d’utiliser sa langue comme langue
officielle dans son territoire.
6. L’instruction scolaire doit contribuer à améliorer le prestige de la langue
parlée par la communauté linguistique du territoire.
7. Il est souhaitable pour les citoyens d’avoir une connaissance générale
de langues différentes, parce que cela favorise l’empathie et l’ouverture
intellectuelle, tout en contribuant à la connaissance plus profonde de leur
propre langue.
8. La traduction de textes, surtout les grandes œuvres des différentes cultures,
représente un élément très important dans le processus nécessaire à une
meilleure compréhension et un plus grand respect entre les êtres humains.
9. Les médias sont un porte-voix privilégié pour développer et atteindre
la diversité linguistique, ainsi que pour augmenter son prestige avec
compétence et rigueur.
10. Le droit d’utiliser et de protéger sa propre langue doit être reconnu par
les Nations-Unies comme l’un des droits humains fondamentaux.