PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

CUBA : Libérez immédiatement le poète-journaliste Roberto de Jesús Quiñones Haces

jeudi 11 juin 0000 - 0:01am

Roberto De Jesús Quiñones Haces

Pour le Pôle Traduction du PEN français : David Ferré – 28 juillet 2020.

RAN 04/2020

11 juin 2020

CUBA : Libérez immédiatement le poète-journaliste Roberto de Jesús Quiñones Haces

Le PEN International demande la libération immédiate du poète, avocat et journaliste indépendant Roberto de Jesús Quiñones Haces, qui a été soudainement arrêté en avril 2019 alors qu’il couvrait une campagne de presse pour le site internet CubaNet. Libéré cinq jours plus tard, il a été sommé de payer une amende en raison de sa prétendue conduite lors de son arrestation qui - d’après les agents de police – relève de la « désobéissance » et de la « résistance ». Après avoir refusé de payer cette amende, il a été condamné le 7 août 2019 à un an d’emprisonnement puis arrêté le 11 septembre. Roberto de Jesus Quiñones Haces rencontre des problèmes de santé liés aux conditions de sa détention. D’après les proches de l’écrivain, il est aujourd’hui dans un état critique lié au Virus Covid-19.

« Le PEN International pense que Roberto de Jesús Quiñones Haces est victime de la censure à Cuba et que son arrestation relève de la violation de son droit à la liberté d’expression. Nous sommes inquiets pour sa santé, et nous demandons qu’il soit immédiatement libéré. » a annoncé Carles Torner, Directeur Exécutif du PEN International.

AGISSEZ !

Adressez vos messages aux autorités de la république de Cuba pour :

  • La libération inconditionnelle et immédiate de Roberto de Jesús Quiñones Haces.
  • Que la persécution des écrivains, journalistes, défenseurs des droits humains, activistes culturels, artistes et autres voix dissidentes, prennent fin, et que soient libérés immédiatement toutes et tous ceux qui sont détenus en raison de l’exercice de leur droit à la liberté d’expression et d’opinion.
  • Que les décrets 370 et 349, qui limitent la liberté de création, d’expression et d’opinion, soient abrogés.
  • Que cesse le harcèlement policier et judiciaire à l’égard des écrivains et des journalistes indépendants.

Adressez vos appels à :

1- Sr Presidente de la República de Cuba

Sr. Miguel Díaz-Canel

Adresse postale : Hidalgo, Esquina 6. Plaza de la Revolución, La Habana, CP 10400, Cuba.

despacho@presidencia.gob.cu

Twitter: @DiazCanelB


2- Sr Ministro de Justicia

Sr. Oscar Silvera Martínez

apoblacion@minjus.gob.cu

Adresse postale : Calle O #216 entre 23 y 25. Plaza de la Revolución, La Habana, Cuba.

Téléphone : (+53 ) 7 838 3453-59.

Twitter: @CubaMinjus / Facebook: @MinisterioJusticiaCuba

Adressez vos messages en mettant en copie l’ambassade de Cuba de votre pays (adresses sur le lien suivant : https://embassy.goabroad.com/embassies-of/cuba)

Vous pouvez également joindre le ministère des Affaires étrangères ou les instances diplomatiques cubaines pour leur faire connaître la situation dans laquelle se trouve Roberto de Jesús Quiñones, dans le cadre de forums bilatéraux et multilatéraux.

Nous vous prions de bien vouloir tenir informé le PEN International de toutes les actions que vous serez en mesure de mener et de toutes les réponses qui en découleront.

En outre, les membres des PEN nationaux sont encouragés à partager sur les réseaux sociaux les informations relatives à la situation de Roberto de Jesús Quiñones Haces et les différentes activités et campagnes en relation avec ce cas d’arrestation.

*** Adressez immédiatement vos appels ***

Communication

Les membres du P.E.N sont invités à :

• Publier des articles de presse et d’opinion dans la presse nationale ou locale, en soulignant particulièrement le cas de Roberto de Jesús Quiñones Haces, relatif à la privation de la liberté d’expression à Cuba.

• Partagez les informations relatives à Roberto de Jesús Quiñones Haces et ses actions sur les réseaux sociaux.

• Partagez sa poésie (vous trouverez ci-dessous quelques vers en Espagnol) sur les réseaux sociaux, tout en lançant un appel pour sa libération.

Veuillez informer le P.E.N Internacional de vos éventuelles actions et des réponses que vous recevrez.

La prisión

Por Roberto de Jesús Quiñones Haces

La prisión es el viejo Enrique
gastando el tiempo
tras colillas de cigarros.
Es Pompi el haitiano
invocando a sus ancestros
mientras sus ojos parcelados por barrotes
se estiran hasta el cielo.
La prisión es el odio en la mirada
el rancho podrido que te sirven
la añoranza por los hijos
la cábala nocturna cercenada con golpes
en las rejas
y reflectores que tajan la noche
y las desesperanzas.
A nadie importan los ojos extraviados
de los presos
sus manos huérfanos de abrazos
sus sueños o sus lágrimas
mientras una esquirla de sal
les viene a horadar el alba.
Ellos solo tienen una vida gris
como la humanidad de sus jueces.
Si amanecen muertos serán
un velorio desconocido
como nuestro sufrimiento.

Contexte :

Roberto de Jesús Quiñones Haces (63 ans) est avocat, poète, et journaliste indépendant. Il a été arrêté et agressé physiquement par des agents de police de l’État de Cuba le 22 avril 2019, alors qu’il couvrait le procès du site internet d’information Cubanet. Libéré cinq jours plus tard, il a été sommé de payer une amende en raison de sa prétendue conduite lors de son arrestation qui - d’après les agents de police – relève de la « désobéissance » et de la « résistance ». Le 7 août 2019, il a été reconnu coupable et condamné à un an de prison pour avoir refusé de payer une caution pour sa libération. Bien que Quiñones Haces dispose de preuves en faveur de son innocence et qu’il ait demandé que soit instruit un nouveau procès, le 19 août 2019, le Tribunal a refusé tant lesdites preuves que la possibilité d’instruire un nouveau procès. Le 11 septembre 2019, il a été arrêté et emprisonné.

Roberto Quiñones a aussi écrit sur les conditions de sa détention, à savoir au sujet des actes d’humiliation, de harcèlement, de la mauvaise qualité de l’eau et de la nourriture, et du manque de soins médicaux adéquats dont il souffre. Il a également fait état de menaces suite à la divulgation de ses articles et de ses lettres.

Le 12 novembre, l’écrivain est parvenu à envoyer une lettre clandestinement, dans laquelle il dénonce le harcèlement dont il est victime en prison. Le 22 novembre 2019, Roberto Quiñones a demandé la révision de la peine encourue. En tant qu’avocat, il a également fait référence aux articles de la Constitution de la république de Cuba qui ont été enfreints, aux documents d’après lesquels il avait été victime de violence physique, et au fait que sa famille s’était vue refuser son droit de visite. Il fait état, dans cette même lettre, de la discrimination dont il est victime en raison de sa position « contre-révolutionnaire ».

Le 31 mars, il a publié sur Cubanet que, même si les autorités pénitentiaires avaient mis en place certaines mesures contre le Virus COVID-19, « la qualité de la nourriture restait déplorable. Bien que la vulnérabilité des personnes âgées soit connue de tous (prisonniers de 60 ans et plus) face au Virus COVID-19, nombre d’entre elles cohabitent dans une même cellule avec quasiment une vingtaine de personnes ». D’après sa famille, Roberto Quiñones est toujours reclus dans une petite cellule avec au moins dix-sept personnes qui partagent les mêmes lits et équipements sanitaires au sein de celle-ci.

Roberto est écrivain et auteur de recueils poétiques comme, entre autres, La fuga del ciervo, Escritos desde la cárcel et El agua de la vida. Son travail littéraire a été récompensé par des prix comme l’Internacional de Poesía Vitral (2001), le Prix Internacional de Poesía Nósside (2006) et Sexto Premio Patmos de Libertad Religiosa (2019). En sa qualité d’avocat, Roberto a été emprisonné de 1999 à 2001 suite à son travail sur les Droits humains. À la suite de cela, il lui a été interdit d’exercer au Barreau.

En avril 2020, CPJ a intégré le cas de Roberto comme l’un des «10 cas les plus urgents relatif aux journalistes en danger » dans le monde aujourd’hui. Roberto fait partie de notre Case List 2019 du PEN International.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter Alicia Quiñones, Coordinatrice des Programmes pour le Continent Américain du P.E.N International, Koops Mill Mews, Unit A, 162-164 Abbey St, London, SE1 2AN, Tel.+ 44 (0) 20 7405 0338, email : alicia.quinones@pen-international.org