PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Georges-Emmanuel Clancier, in memoriam (1914 – 2018)

vendredi 6 juillet 2018 - 1:58pm

Georges Emmanuel Clancier

Version française ci-dessous 

The renowned French poet, novelist and journalist Georges-Emmanuel Clancier passed away on 4 July, at the age of 104. He had been a Vice-President of PEN International for over 30 years and was a former president of PEN Club Français (French PEN).

Georges-Emmanuel Clancier won several prestigious literary awards throughout his life, including the Prix Goncourt for poetry, the Grand Prix du Roman of the Académie française and the Grand Prix of the Société des gens de lettres. A tireless defender of human rights, his death is an immense loss to poetry and literature.

‘PEN International regrets the passing of the outstanding French writer Georges-Emmanuel Clancier, a PEN Vice-President, and champion of human rights. Clancier, who died at age 104, witnessed the most important events of our time and was always at the heart of PEN’s work to defend literature, freedom of expression and truth’, said Jennifer Clement, President of PEN International.

Born in Limoges, Georges-Emmanuel Clancier wrote his first poems as a student and rapidly became a journalist. He secretly worked for the literary review Fontaine during World War II. After the war, he became responsible for programs on Radio-Limoges and worked as a journalist for Populaire du Centre. He moved to Paris in 1955 where he was secretary general of France’s national agency for public radio and television for 15 years.

In 1956, Georges-Emmanuel Clancier published Le Pain noir, a series of novels inspired by his family and notably his maternal grandmother, an illiterate shepherd. He was President of the PEN Club français from 1976 to 1979 and became Vice-President of PEN International in 1987. He was chair of France’s House of Writers from 1986 to 1990.

Georges-Emmanuel has always advocated PEN International's values. I will guard, like precious souvenirs, his poetry lectures, wise words at PEN Congresses, clarity of spirit and innate kindness. He passionately supported PEN International's work for the defence of linguistic rights around the world.  His benevolent gaze will always be upon us’, said Carles Torner, Executive Director of PEN International.

‘It is with great sadness that members of the PEN Club français have learned of the passing of Georges-Emmanuel Clancier. Poet and novelist, renowned author of Le Pain noir and President Emeritus of the PEN Club français, Georges-Emmanuel Clancier will be sorely missed. We offer our deepest condolences to his family and loved ones’, said Emmanuel Pierrat, President of PEN Club français.

 *************

Poète, romancier et journaliste, Georges-Emmanuel Clancier s’est éteint le 4 juillet à l’âge de 104 ans. Il a été vice-président de PEN International pendant plus de 30 ans et a également présidé le PEN Club français.

Georges-Emmanuel Clancier a été le lauréat de nombreuses récompenses littéraires prestigieuses au cours de sa carrière, dont le Prix Goncourt de la poésie, le Grand Prix du Roman de l'Académie française et le Grand Prix de littérature de la Société des gens de lettres. Un défenseur infatigable des droits humains, son décès est une immense perte pour la poésie et la littérature.

« PEN International regrette le décès de l'éminent écrivain français Georges-Emmanuel Clancier, vice-président du PEN et défenseur des droits humains. Clancier, décédé à l'âge de 104 ans, a été témoin des événements les plus importants de notre époque et a toujours été au cœur du travail de PEN pour la défense de la littérature, pour la liberté d'expression et pour la vérité » a déclaré Jennifer Clement, présidente de PEN International.

Né à Limoges, Georges-Emmanuel Clancier a écrit ses premiers poèmes alors qu’il n’est que lycéen et devient rapidement journaliste. Il devient correspondant clandestin pour la revue littéraire Fontaine pendant la Seconde Guerre mondiale. A la Libération, il devient chargé des programmes de Radio-Limoges puis journaliste au Populaire du centre. Il s’installe à Paris en 1955 où il sera secrétaire général des comités de programmation de la Radiodiffusion-Télévision Française (RTF) puis de l’Office de radiodiffusion-télévision française (ORTF) pendant 15 ans.

En 1956, Georges-Emmanuel Clancier publie Le Pain noir, le premier roman d’une saga de quatre ouvrages inspirés par sa famille et notamment sa grand-mère maternelle, une bergère illettrée. Il est président du PEN Club français de 1976 à 1979 et devient vice-président de PEN International en 1987. Il est président de la Maison des écrivains de 1986 à 1990.

« Georges-Emmanuel a toujours prôné les valeurs de PEN International. Je garde de bons souvenirs de sa poésie, des sages paroles qu'il a prononcées aux congrès du PEN, de sa clarification de la pensée et de sa bonté naturelle. Il a soutenu avec passion le travail de PEN International pour la défense des droits linguistiques dans le monde entier », a déclaré Carles Torner, directeur exécutif de PEN International.

 « Les membres du PEN Club français apprennent avec une profonde tristesse le décès de Georges-Emmanuel Clancier.  Poète et romancier, auteur notamment du célèbre Pain noir, et Président d’honneur du PEN Club français, Georges-Emmanuel Clancier nous manquera. Nous présentons nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses proches », a déclaré Emmanuel Pierrat, président du PEN Club français.