PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Journée de l’écrivain en prison 2018 - Agissez en Faveur de Shahidul Alam

lundi 10 novembre 0018 - 0:19pm

Shahidul Alam

Update - 15 novembre 2018

PEN International accueille avec satisfaction l’annonce aujourd’hui de la mise en liberté sous caution de Shahidul Alam. PEN continue de réclamer l’abandon des poursuites à son encontre.

« Si c’est un soulagement de voir le tribunal de Dhaka accorder une libération sous caution à Shahidul Alam, rien ne garantit qu’il sera libre. Le gouvernement est toujours déterminé à faire appel dans sa poursuite mal conçue de Shahidul sur des accusations ridicules et en vertu des lois draconiennes du Bangladesh. Les poursuites engagées doivent être immédiatement abandonnées, Shahidul doit être libéré sans condition et ses libertés rétablies ; libertés qu’il n’aurait jamais dû perdre, » a déclaré Salil Tripathi, président du Comité des écrivains en prison de PEN International.

Journée de l’écrivain en prison 2018

AGISSEZ EN FAVEUR DE SHAHIDULALAM

BANGLADESH

Écrivain, photographe, activiste

15 novembre 2018

Shahidul Alam, activiste, photographe et écrivain primé, a été emmené de son domicile à Dhaka, capitale du Bangladesh, par des policiers en civil dans la nuit du 5 août 2018. Peu avant son arrestation, Alam avait accordé une interview à l'agence de presse Al Jazeera dans laquelle il a critiqué la manière dont le gouvernement organisait les manifestations dirigées par des étudiants, qui réclamaient de meilleures lois en matière de sécurité routière après que deux adolescents ont été tués par un autobus roulant à grande vitesse, le 29 juillet. Le gouvernement a répondu aux manifestations en lançant des gaz lacrymogènes et en tirant des balles en caoutchouc sur la foule de manifestants, faisant des centaines de blessés.

Le 6 août, Alam a été traduit devant un tribunal de première instance à Dhaka et accusé de « faire des commentaires provocateurs » et de « donner de fausses informations » aux médias au titre de l’article 57 de la loi draconienne sur les technologies de l’information et de la communication (loi sur les TIC) du Bangladesh. L'article 57 a été largement critiqué pour avoir restreint la liberté d'expression et a conduit à des dizaines d'arrestations.

Alam a publiquement affirmé qu'il avait été torturé pendant sa détention. Il est resté en détention dans l'attente d'une audience prévue le 11 septembre, au cours de laquelle sa demande de mise en liberté sous caution a été rejetée. À la suite de ce rejet, la Haute Cour du Bangladesh a imposé au gouvernement un délai d’une semaine pour expliquer pourquoi Alam était détenu indéfiniment et sans mise en liberté sous caution, demande que le gouvernement n’a pas honoré.

S'il est reconnu coupable, Alam, âgé de 63 ans, risque au minimum 7 ans de prison, 14 ans au maximum. Ses amis et sa famille qui lui ont rendu visite ont exprimé des inquiétudes quant à la détérioration de son état de santé. PEN International pense qu'Alam est détenu uniquement pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d'expression et appelle les autorités bangladaises à le libérer immédiatement et sans condition.

Passez à l'action: partagez sur Facebook, Twitter et d'autres réseaux sociaux en utilisant lehashtag#freeshahidulalam #ImprisonedWriter

Lancez des appels:

  • demandant la libération immédiate et inconditionnelle de Shahidul Alam ;
  • exprimant votre profonde préoccupation pour le bien-être de Shahidul Alam en demandant qu’il bénéficie de soins et de traitements médicaux appropriés et qu’il ne soit pas soumis à de mauvais traitements pendant sa détention ;
  • réclamant une enquête indépendante sur les allégations de torture formulées par Shahidul Alam et appelant les responsables présumés à répondre de leurs actes ;
  • traduisant votre préoccupation de la poursuite de l'application de l'article 57 de la loi sur les TIC en dépit des engagements répétés du gouvernement du Bangladesh d'abroger cette disposition ;
  • rappelant aux autorités qu'elles sont tenues de garantir le droit à la liberté d'expression, notamment les critiques pacifiques des autorités politiques au titre de l'article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, dont fait partie le Bangladesh.

Lancez des appels au :

Premier ministre

Sheikh Hasina

Old Sangsad Bhaban

Tejgaon, Dhaka-1215,

Bangladesh

Fax : +880-2-8113-244 ; +880-2-8111-015

E-mail : info@pmo.gov.bd

Salutation : Dear Prime Minister (M. le premier Ministre)

Ministre de l’Intérieur

Asaduzzaman Khan Kamal

Bangladesh Secretariat

Dhaka

Bangladesh

Fax : +880 2 913 3498

Tél. : +880 2 957 4800

Email : minister@mha.gov.bd

Salutation : Honourable Home Minister (M. le ministre de l’Intérieur)

Inspecteur général de police

Mohammad Javed Patwary

Police Headquarters

Dhaka

Bangladesh

Fax : +880 2 712 5840

Tél.  : +880 2 951 4444; +880 2 951 4445

E-mail : ig@police.gov.bd

Salutation: Dear Inspector General (M. l'Inspecteur général)

Publicité

Nous encourageons les membres de PEN de continuer à :

  • publier des articles et vos opinions dans votre presse nationale ou locale mettant en lumière le cas de Shahidul Alam ;
  • partager des informations sur Shahidul Alam et vos activités de campagne via les réseaux sociaux ; utilisez les hashtags #FreeShahidulAlam et #ImprisonedWriter ;
  • organiser des évènements publics, des conférences de presse et des manifestations.

Tenez-nous informés de vos activités et envoyez-nous des rapports sur les actions que vous entreprenez. C’est vraiment important car cela nous permet de surveiller l’impact de notre campagne sur le cas de Shahidul Alam.

Réseaux sociaux : utilisez les hashtags #ImprisonedWriter et #FreeShahidulAlam

Partagez des informations sur Shahidul Alam et vos activités de campagne le concernant via les réseaux sociaux.

Copiez vos appels à l’Ambassadeur du Bangladesh dans votre pays, en lui demandant ce qu’il en pense. Vous trouverez une liste des missions diplomatiques ici.

Pour plus d'informations sur le parcours de ShahidulAlam, cliquez ici.

Pour plus d’informations, contactez EmmaWadsworth-Jones, PENInternational, Koops Mill, 162-164 Abbey Street, Londres, SE12AN, Royaume-Uni Tel: +44 (0) 20 7405 0338 e-mail

emma.wadsworth-jones@pen-international.org