PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

Ouganda : L’écrivain et universitaire Stella Nyanzi doit être libérée et sa condamnation annulée

vendredi 20 septembre 2019 - 10:56am

Stella Nyanzi

Le PEN International est profondément préoccupé par l’incarcération et la condamnation de Stella Nyanzi pour “harcèlement en ligne” sur le fondement de la Section 24 de la Loi sur l'utilisation abusive de l'informatique et la cybercriminalité (Computer Misuse act de 2011), en relation avec un poème que Stella Nyanzi a publié sur Facebook, critiquant le Président Ougandais, Yoweri Museveni, ainsi que sa mère. Le PEN estime que Stella Nyanzi n’est détenue que pour avoir pacifiquement exercé son droit à la liberté d’expression ; il appelle les autorités ougandaises à prononcer sa libération immédiate et inconditionnelle et à annuler sa condamnation lors de l'audience à venir du 25 septembre 2019.

En novembre 2018, Dr. Nyanzi a été accusée de “harcèlement en ligne” et de “propos outrageants” en vertu des Sections 24 et 25 de la Loi sur l'utilisation abusive de l'informatique et la cybercriminalité (Computer Misuse act de 2011). Le 1er août 2019, un tribunal a reconnu Stella Nyanzi coupable de “harcèlement en ligne”, l’acquittant du chef de “propos outrageants”. Le 2 août, elle a été condamnée à 18 mois d’emprisonnement. Le ministère public a interjeté un appel contre l’acquittement pour “propos outrageants”, qui sera également examiné le 25 septembre. Stella Nyanzi ayant déjà passé neuf mois en prison, il lui reste à purger le temps restant.

AGISSEZ !

Merci d’adresser des appels aux autorités ougandaises :

  • Exprimant des préoccupations sur la déclaration de culpabilité et la condamnation imposées à Stella Nyanzi et appelant à sa libération immédiate et inconditionnelle ainsi qu’à l’annulation de sa condamnation lors de l'audience à venir du 25 septembre 2019.
  • Les appelant à l’abrogation ou à l’amendement du Computer Misuse Act de 2011, utilisé pour réprimer la dissidence, afin d’assurer la pleine conformité de ce texte aux obligations auxquelles l’Ouganda est assujetti par rapport à liberté d’expression en vertu du droit international.
  • Les pressant de se mettre en conformité avec leur obligation de protéger la liberté d’expression telle qu’elle est consacrée dans la Constitution ougandaise et le Pacte sur les droits civils et politiques, auquel l’Ouganda a adhéré.

Adressez vos appels à :

Mr. Mike Chibita - Director of Public Prosecutions Directorate of Public Prosecutions Workers House, Plot 1 Pilkington Road Kampala, Uganda mike.chibita@dpp.go.ug

Major General (rtd) Kahinda Otafiire - Minister of Justice and Constitutional Affairs Bauman House, Plot 5, Parliament Avenue P. O. Box 7183 Kampala, Uganda Fax: +25641254829 Email: info@justice.go.ug

Merci d’en adresser copie à l’ambassade ougandaise de votre pays. Les adresses des ambassades peuvent être consultées ici.

Merci d’appeler votre Ministre des Affaires Étrangères et vos représentants diplomatiques en Ouganda à évoquer le cas de Stella Nyanzi à l’occasion des forums bilatéraux.

Merci d’informer le PEN International de toute action entreprise et de toute réponse que vous viendriez à recevoir.

**** Merci de prendre contact avec nous si vous envisagiez d'entreprendre une action après le 25 septembre 2019 ****

Publicité :

Les membres du PEN sont encouragés à :

  • Publier les articles et les tribunes de leur presse locale et nationale mettant en relief le cas de Stella Nyanzi et la liberté d’expression en Ouganda ;
  • Partager des informations concernant Stella Nyanzi et leurs actions de campagne à travers les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et autres) avec les hashtag #PushForStellaNyanzi, #FreeStellaNyanzi

Merci de tenir le PEN International informé de vos activités.

Solidarité

La solidarité est une composante-clé de notre campagne. Stella Nyanzi accueillerait favorablement les lettres, cartes et livres qui lui seraient adressés par des membres ou des sympathisants du PEN. Si un tel envoi vous intéresse, merci de prendre contact avec : lianna.merner@pen-international.org.

Merci également d’envisager la tenue d’un événement de solidarité au cours duquel vous mentionnerez le cas de Stella Nyanzi et attirerez l’attention sur ce dernier.

Merci de ne pas faire usage de symboles ni d’adresser de messages à caractère politique.