PEN International © 2017
Terms & Conditions | Privacy Statement

100 ans, 100 (centaines de) voix, plus de langues que jamais

Wasai Biran Issa In Dazaga Language

Les voix autochtones du monde entier

Du 15 au 19 février, pour marquer la Journée internationale de la langue maternelle le 21 février, le Comité de la traduction et des droits linguistiques de PEN présentera une collection de cinq vidéos contenant des poèmes en langues autochtones ou minoritaires.

Le but de ce projet est d'offrir un petit aperçu de la diversité des langues dans chaque continent à travers des poèmes racontés dans leurs langues originales et non-hégémoniques.

Le projet a déjà rassemblé plus de 30 vidéos d'Afrique, des Amériques, d'Asie-Pacifique, et d'Europe.

La diversité des langues représentées englobe: le basque, le catalan, le chamoru (Chamorro, Guam), le ch’ol (Chiapas, Mexique), l’éwé, le garifuna, l’huarpe (Argentine), l’innu (Québec), l’isiXhosa, le kurde, le livonien, le mannois, le mari, le maya (Yucatán, Méxique), le pangasinan (Philippines), le quechua (Bolivie), le riffian amazigh, le sami (le nord de la Finlande, la Suède, la Norvège, et la péninsule de Kola en Russie), le tatar (Crimée), le tibétain, le tigrigna, le tzotzil (Chiapas, Mexique), l’udmurt, l’ouïghour, le gallois, le yoruba, le zoque (Chiapas, Mexique). La collection n'est pas complète et elle continuera de s'agrandir.

Vous pouvez profiter du son authentique de chaque poème, sous-titré dans l'une des langues officielles de PEN: l’anglais, l’espagnol, ou le français. Les cinq premiers poèmes que nous présenterons pour marquer la Journée internationale de la langue maternelle sont:

CH’OL

Le ch’ol est une langue maya du nord du Chiapas, avec des locuteurs dans les États de Campeche et Tabasco également. Cette langue a un rôle crucial dans l'histoire de l'Amérique centrale: elle a été utilisée pour déchiffrer l’écriture des anciens Mayas et elle a contribué à la construction de la ville de Palenque.

Le poème est écrit par Juana Peña (PEN Chiapas), qui a remporté ‘le Premio de Literaturas Indígenas de América 2020’.

TATAR (Crimée)

L'interdiction à long terme de l'étude de la langue tatare de Crimée à la suite de la déportation des Tatars de Crimée par le gouvernement soviétique a conduit au fait qu’en ce moment, l'UNESCO classe la langue tatare de Crimée parmi les langues gravement menacées d'extinction (gravement menacé). Aujourd'hui, le tatar compte 540 000 locuteurs natifs.

«Chaque mot de la langue tatare de Crimée, chaque personne qui parle et qui pense dans la langue maternelle, est une chance pour la langue de survivre». Seyare Kokche

Le poème est écrit par Seyare Kokche, poète et chercheur tatarien de Crimée, et la vidéo a été fournie par PEN Ukraine.

DAZAGA

Le dazaga est une langue saharienne qui compte environ 400 000 locateurs. Bien qu’il soit une langue importante pour le commerce dans le nord du Tchad et dans l'est du Niger, aujourd'hui le dazaga perd du terrain. Le début récent de son utilisation écrite, a déclenché une revitalisation fière de la langue parlée.

Le poème est écrit par Wasai Biran Issa, 17 ans. Wasai a appris à lire et à écrire dans la toute première école de langue de Dazaga, ouverte en 2014.

KURDE

Le kurde est l'une des principales langues du Moyen-Orient, une langue parlée par des millions de Kurdes du Kurdistan et de la diaspora. Malgré l'interdiction de son utilisation dans l'éducation, les médias, ou la culture par différents régimes pendant des décennies, la langue kurde jouit aujourd'hui d'une grande vitalité.

Poésie de Moeyed Teyib, qui a été interdit de publication dans les années 80, mais ses poèmes étaient transférés secrètement d'une personne à une autre dans des cassettes de magnétophone.

PANGASINAN

Le pangasinan est une langue malayo-polynésienne, l'une des huit langues principales des Philippines, parlée par le peuple pangasinan. Sa littérature mourante est en train d'être revitalisée par ses locuteurs.

Le poème est écrit par Santiago B. Villafania (PEN Philippin). Santiago est un poète philippin bilingue qui écrit en anglais et dans sa langue natale de pangasinan.

Plus de langues que jamais, plus de voix que jamais

Les activités de PEN International pour célébrer la Journée internationale de la langue maternelle font partie d’une série d’événements prévus tout au long de 2021 pour marquer le centenaire de PEN International. Fondé en 1921 par l'écrivain anglais Catherine Amy Dawson Scott, PEN International célèbre la littérature et protège la liberté d'expression depuis 100 ans. Vous pouvez défendre les écrivains persécutés en faisant un don aujourd'hui.