Des écrivains du monde entier se réunissent à Québec pour le 81e congrès de Pen International

congress1
Québec, le 5 octobre 2015
 Environ 250 congressistes, incluant des membres de PEN provenant de plus de 80 centres du monde entier, vont se rassembler à Québec au Canada pour le 81e congrès de Pen International accueilli par  Pen Québec le 13 octobre. Parmi les participants écrivains, on trouve notamment  Margaret Atwood, John Ralston Saul, Yann Martel, Russell Banks, Joseph Boyden, Dany Laferrière, Joséphine Bacon, Luisa Valenzuela, Chris Hedges, Jean-François Lépine, Julio César Rivas, Antón Arrufat, Gioconda Belli, Louis-Karl Picard-Sioui, Robert Lepage, Andrew Solomon et Jung Chang pour n’en citer que quelques-uns

Ayant pour thème « Traduction = Création = Liberté », le 81e congrès  de Pen International  va offrir une tribune aux écrivains du monde entier portant sur les questions relatives à la traduction de la littérature du monde entier ainsi que sur leur art et leur profession de traducteur,  point essentiel du travail de PEN.

« C’est seulement la deuxième fois en 95 ans que PEN organise son congrès au Canada. La dernière fois, c’était il y a 26 ans. La liberté d’expression n’a jamais été autant menacée dans le monde entier, y compris en Occident, depuis la dernière guerre mondiale. Québec sera la capitale littéraire du monde pendant une semaine mais aussi le centre des débats sur la façon de défendre la liberté d’expression. » John Ralston Saul, président de Pen International.

« Au cœur même de l’Amérique francophone, dans une ville bouillonnante de culture et de créativité, des écrivains vont défendre la justice et la liberté. Le Centre québécois du P.E.N International, l’un des plus anciens centres du PEN, invite également les écrivains de tous les continents à un dialogue sur le traducteur vu comme un créateur, un messager qui ouvre des fenêtres et crée des paysages de connaissance et de beauté. Au même moment, la ville de Québec inaugure sa Maison de la littérature et célèbre son festival Québec en toutes lettres. A l’automne, meilleur moment de l’année. » Emile Martel, président du Centre québécois.

La communauté diverse et unique des écrivains et membres de PEN se réunit chaque année pour échanger des idées, discuter de nouvelles mobilisations et initiatives et mettre l’accent sur les nouveaux problèmes et les défis relatifs à la liberté d’expression autour du monde. Les membres auront la possibilité d’assister à des manifestations  littéraires et à des ateliers et de partager leurs expériences de défense et de promotion de la liberté d’expression. Dans un geste significatif de solidarité internationale, les congressistes s’exprimeront au nom  des écrivains réduits au silence dans des pays tels que l’Erythrée, le Honduras et l’Arabie Saoudite.

Le 3e Prix PEN International/ Nouvelles Voix, parrainé par le Cercle des Éditeurs de PEN International, sera décerné pendant le congrès de cette année. Le Prix PEN International/ Nouvelles Voix encourage les nouveaux écrits dans les pays où nous opérons et offre un espace de promotion bien nécessaire aux jeunes écrivains non-publiés.

Pour de plus amples informations, merci de contacter : Sahar Halaimzai, directrice des  communications, PEN International Sahar.halaimzai@pen-international.org | +0044 7845405159 Geneviève Harvey, relations presse, Centre québécois info@penquebec2015.org | +1 514-927-1525

(Traduit par Marie Madelain)